L’exposition en photographie

Dans l’article sur le principe de la photographie, je vous parlais d’obtenir la quantité de lumière correcte qui arrive sur le capteur. Et ba cela tombe c’est justement à cela que sert la mesure de l’exposition qui est le sujet du tutoriel d’aujourd’hui.

L’exposition c’est quoi ?

Et comme une image vaut mille mots, l’image au-dessus devrait pouvoir être suffisante pour comprendre l’essentiel de l’exposition en photographie, faciles non ?

Techniquement ?

L’exposition désignée la quantité de lumière reçue par le capteur (ou la pellicule) lors d’une photo. Elle se mesure en Lux. Seconde.

Si vous désirez avoir plus d’informations sur le côté « technique » de l’exposition, comment la mesurer, etc. je vous invite à consulter la page Wikipédia.

Nous concernant nous allons plutôt nous concentrer sur l’aspect concret.

Concrètement ?

Concrètement sur votre boitier l’exposition va être représentée par un petit diagramme, comme celui situé sous l’image au-dessus, divisé en plusieurs parties et qui va vous indiquer lors de la prise de vue de la « qualité » de votre exposition.

En effet juste avant de prendre votre photo, une petite barre va venir se placer au-dessus de ce petit diagramme et indiquera votre niveau d’exposition, en fonction de vos réglages. Le jeu va alors être de modifier vos réglages afin de placer ce curseur sur la position que vous désirez.

La position classique, et celle que cherchera à obtenir votre appareil dans les modes automatiques, est le 0. Le 0 de ce petit diagramme représente le graal, l’exposition parfaite. Attention tout de même, on parle ici d’exposition parfaite du point de vue du boitier, cela veut dire que la lumière qui s’imprime sur votre capteur est bien équilibrée et qu’il n’y a priori aucune zone trop blanche (on dit aussi « brulées ») ou trop sombre (on dit aussi « bouchées ») qui résulterait d’un trop-plein de lumière ou au contraire d’un manque de lumière.

Autour de ce 0 magique se trouve des pointillées avec des numéros au-dessus, 1, 2,3 voir plus parfois. Ces chiffres vont représenter une surexposition (ceux situés à droite du zéro), ou une sous-exposition (ceux situés à gauche du 0).

Grâce à ce système, il vous est possible de savoir juste avant de prendre la photo si votre exposition sera correcte ou non et donc de modifier les réglages en conséquence.

Surexposition et sous-exposition

Si vous vous refaites à ma photo d’exemple que je présente en version sous-exposée à gauche, « normale » au milieu et surexposée à droite, vous devez vous dire qu’il ne faut jamais sortir d’une exposition normale. Et vous avez en partie raison, car si vous ne faites pas attention à l’exposition lors de votre prise de vue vous pouvez facilement gâcher votre photo au point de n’obtenir qu’une photo toute noire ou au contraire toute blanche.

Mais la surexposition et la sous-exposition ne sont pas pour autant vos ennemis. Prenons par exemple le cas d’une salle de concert, ou bien d’un environnement intimiste plutôt sombre. Si vous essayez d’obtenir une exposition « normale » il est possible que vos photos ne représentent pas bien ce que vous voyez réellement, car l’appareil cherchera à obtenir plus de lumière afin de déboucher les ombres. Il est alors intéressant de sous exposés légèrement vos photos afin de mieux retranscrire l’ambiance de la salle.

Astuce au passage, sous-exposer légèrement vous permet de gagner en vitesse et donc ainsi d’éviter certains flous.

Au final, et comme souvent en photographie, il est souvent utile de chercher à obtenir une exposition « parfaite » mais cela ne doit pas vous enfermer dans cette quête là et n’oubliez jamais que parfois sortir des règles en sous-exposant ou surexposant légèrement peu donné d’encore meilleurs résultats.

High Key et Low Key

Je terminerai cette découverte de l’exposition en photographie par un type particulier de photos que sont les photographies Low Key et High Key. Je ne rentrerai pas trop dans les détails de la technique qui fera l’objet d’un article à part entière, mais de manière générale le principe de ce type de photographie est de poussé la sur exposition ou la sous exposition à l’extrême afin de mettre en valeur certains éléments.

Comme quoi la surexposition ou la sous-exposition ont du bon parfois, alors ne restez pas fermé sur une technique et n’hésitez pas à briser les règles.

Enjoy !