Highline #1 à la mine

Samedi, je suis monté sur ma première vraie highline.

La journée à commencé très tôt (6h15 du matin)  avec le réveil qui sonne, le temps de vérifier qu’il ne manque rien dans le sac et je me rendais au premier point de rendez vous. Je vous épargne les détails, mais entre les courses, les gens à récupérer etc… nous sommes finalement arrivé sur place, une mine abandonnée à environ 2h de Montréal.

2016-09-24-highline-de-la-mine-0003

L’étape suivante était l’installation des lignes. Au programme une 25m et une 50m à environ 10-15 mètre au dessus du sol. Pour moi c’était une première et j’ai donc aidé à ce que je pouvais mais j’ai surtout beaucoup écouté et posé quelques questions afin d’apprendre petit à petit ce qu’il faut savoir et faire pour installer ce genre de ligne. Ce fut très enrichissant.

2016-09-24-highline-de-la-mine-0010

A 14h30, la première ligne est enfin installée et pendant que l’on termine les vérifications sur la seconde, les premières personnes s’élance sur  la petite ligne de 25m. Les sessions s’enchaînent et tout le monde prend du plaisir sur les sangles. Chacun à son rythme, les habitués marchent, les débutants apprivoisent la ligne et la hauteur.

2016-09-24-highline-de-la-mine-0144
2016-09-24-highline-de-la-mine-0091
2016-09-24-highline-de-la-mine-0059

J’effectuerai en tout trois sessions (impossible de vous dire de combien de temps, car la notion de temps disparaît une fois sur les lignes). La première session sur la grande ligne. Une fois assuré avec la « leash » je m’avance pour me mettre dans la zone de départ, et c’est le blocage. Mon cerveau est à la limite de la panique et se demande qu’est ce que je fous là. Il me faudra un peu de temps pour passer ce cap psychologique et commencer à jouer avec la ligne, m’asseoir dessus, rebondir légèrement, me laisser tomber dans le baudrier afin de me prouver que je suis en totale sécurité car mon esprit ne veut pas le croire. Je tenterai un départ assis en chongo, ce qui ne pose aucun soucis en temps normal s’avère être impossible pour moi. Épuisé par les chutes, l’adrénaline et l’effort mental, je sors de la ligne satisfait mais j’avoue avoir vu un peu grand en commençant par la grande ligne.

2016-09-24-highline-de-la-mine-0114

Mes deux autres sessions se dérouleront sur la petite ligne, je ne parviendrai malheureusement pas à me lever mais le chongo passe mieux et j’arrive même à lâcher les mains et monter le deuxième pied sur la ligne. Le peu de tension dans la ligne n’aura surement pas aider, il faut vraiment que je m’habitue sur des lignes plus molles dans les parc afin de pouvoir me concentrer sur le reste. Mais j’ai malgré tout réussi a me laisser tomber dans mon leash et vraiment me laisser aller en ayant confiance dans mon matériel et mes capacités. Parvenir à se dépasser de cette façon mentalement est un sentiment extrêmement plaisant.

2016-09-24-highline-de-la-mine-0170

Chacun teste la ligne à sa façon, certains tenteront de super figures statiques et Lucas nous fera même une Macarena sur la petite ligne. David et Lucas parviendront tous les deux à venir au bout des deux lignes. Bravo !

2016-09-24-highline-de-la-mine-0239

L’endroit est vraiment superbe, le beau temps au rendez vous, c’est une journée magnifique.

Mais le soleil commence déjà à se coucher et il commence à faire froid sans lui. L’équipe de folie commence à s’organiser pour démonter les lignes et récupérer les voitures. On finira le tout à la lampe torche suivis d’une marche sous un ciel étoilé juste splendide.

2016-09-24-highline-de-la-mine-0268

On retrouve les voitures, tout le matériel est chargé et on décide d’utiliser un bout de route avec peu de passage pour une séance d’étirement collectif sous le ciel étoilé. Après une telle journée c’était bien nécessaire.

2016-09-24-highline-de-la-mine-0261

Les plus motivé d’entre nous décident de finir la soirée en mangeant un morceaux autour d’une petite bière. Pour manger un morceaux on s’en sors bien, mème si trouver de quelque chose d’ouvert après 21h à Montebello s’avère un challenge de taille.

C’est le ventre bien rempli et le sourire au lèvres que l’on reprend tous la routes pour finalement être de retour à la maison vers 00h00.
Ce fut une longue mais merveilleuse journée.
Merci à tous les gens présents qui se reconnaîtront !

2016-09-24-highline-de-la-mine-0265

Promis la prochaine fois je me lève !

Je vous laisse profiter des images dans ma galerie.