Tweets by @Horatice

Ces photos qui ont marquées l’histoire

Il y a des photos qui sont connues dans le monde entier et représente à elle seule un événement marquant. Mais connait-on vraiment l’histoire derrière ces photos ?

Grâce au Time, oui. Le journal a créé un site internet rassemblant 100 images qui ont « influencé » notre histoire en y ajoutant des textes, audios, ou même vidéos racontant l,envers du décors ou donnant des précisions sur le contexte de la prise de vue.

sans-titre-1

On y apprend énormément de choses et cela permet de découvrir ou redécouvrir des photos mythiques ainsi que leur photographe qui ont parfois été oubliés.

La photo qui m,a le plus marqué est celle prise par le téléscope Hubble: Pillar of creations. Être capable de réaliser une telle image à l’époque, bluffant.

Et vous ?

Pour voir la retrospective du Time: http://100photos.time.com/

Highline #3 Mine V2

Une nouvelle mine, de nouvelles lignes mais des têtes connues (et une merveilleuse journée), voila comment on pourrait résumer ce Samedi.

Un réveil difficile à 6h45 afin de profiter au maximum du soleil (qui se couche vers 16h 🙁 ) et des 15 degrés annoncés.

2016-11-19-highline-a-la-mine-2-0004
2016-11-19-highline-a-la-mine-2-0046

Au programme deux lignes, une première de 40/45 mètres et une seconde d’environ 100 mètres.

Nous arrivons assez tôt dans le froid et la brume, donnant un certains cachet à l’endroit. Heureusement le soleil finira par pointer le bout de son nez afin de nous réchauffer.

2016-11-19-highline-a-la-mine-2-0010
2016-11-19-highline-a-la-mine-2-0028
2016-11-19-highline-a-la-mine-2-0016

Pour la 45, ce sera de la Made In La France de slack.fr doublé alors que pour la 100 mètre ce sera de la mantra.

L’installation sera… lente, tellement lente qu’une fois installée il faudra attendre au moins une heure avant que l’on se motive à installer la seconde, mais tout cela toujours dans la bonne humeur.

2016-11-19-highline-a-la-mine-2-0025
2016-11-19-highline-a-la-mine-2-0195
2016-11-19-highline-a-la-mine-2-0089

Le soleil arrive ainsi qu’un beau ciel bleue, et il fait « presque » trop chaud, ce qui pour un 19 novembre au Québec est plutôt agréable.

Les sessions s’enchaînent, les machines nous livrent leur plus belles figures pendant que les autres (comme moi) tentent de parvenir à dompter ces monstres et se lever.

2016-11-19-highline-a-la-mine-2-0107
2016-11-19-highline-a-la-mine-2-0042
2016-11-19-highline-a-la-mine-2-0094

 

Malheureusement le soleil commence à décliner et l’on commence à démonter et ranger tout le matériel, cela se finira comme souvent à la lampe torche (il est pourtant seulement 17h).

Un petit feu de camp, un debrief de cette belle journée et c’est le moment de repartir vers Montréal.

2016-11-19-highline-a-la-mine-2-0151
2016-11-19-highline-a-la-mine-2-0112
2016-11-19-highline-a-la-mine-2-0114

 

Encore merci à tous les gens présents: Karel, Félix, Axel, Chloé, Nicolas, Lucas et Julie (mention spéciale pour sa première fois en highline !).

Passer des journée comme cela avec autant de gens super et positif, c’est juste un plaisir.

 

2016-11-19-highline-a-la-mine-2-0218
2016-11-19-highline-a-la-mine-2-0194
2016-11-19-highline-a-la-mine-2-0216

À la prochaine!

Pour toutes les photos c’est par ici.

Court métrage – Borrowed Time

Cela fait un moment que je n’avais pas posté de court métrage, mais celui ci sort du lot. Réalisé par des employés de Pixar qui semblait s’ennuyer sur leur temps libre: Andrew Coats et Lou Hamou-Lhadj et produit par Amanda Deering Jones

borrowedime-courtmetrage

Le résultat est vraiment excellent !
Voici Borrowed Time…

Highline #2

Ce week-end nous sommes repartis pour faire de la Highline et du camping du côté de St Alban avec David, Felix et Karel ainsi que Fred et Marion qui nous rejoindront pendant la nuit de dimanche à lundi.

Au programme, une belle ligne de 47 mètres au dessus d’une rivière. Une seconde ligne aurait pu être posée mais vu que nous étions moins nombreux que prévu nous avons décidé de rester sur une seule, et ce fut largement suffisant.

here.

L’installation nous prendra environ 1h30/2h dont environ 1 heure pour faire traverser la rivière à la sangle. Vu la température et le courant il était impossible de passer à la nage et nous avons donc essayer de lancer la corde d’une rive à l’autre… cela à fonctionner mais non sans mal. La prochaine fois on prendra du fil de pêche. Une fois la corde passée, le passage de la sangle, l’installation des ancrages (sur arbres et donc plus rapide/simple à mettre en place), versifications, mise en tension et nous étions enfin prêt pour nous lancer !

Nous avons installé ma sangle M.I.L.F. avec back up M.I.L.F ( merci www.slack.fr !) sur 47 mètres. Cela fait que c’était loin d’être facile à marcher mais un peu de défi ne fait pas de mal ! Les premières sessions s’enchaînent, les premiers pas, les premières figures. De monte côté après deux sessions je parviens pour la première fois à me lever, je ne m’y attendais tellement pas que j’ai juste bloqué, saisis mon nœud et suis finalement tombé, mais qu’elles sensations magique d’enfin parvenir à me lever. La prochaine fois je marche !

Le temps passant vite, il est temps d’abandonner la sangle pour préparer le repas et la tente. On remerciera le westfalia de David qui nous permettra de manger chaud. Un peu de temps auprès du feu de camp (plus que nécessaire au final) et c’est l’heure de se coucher.

Le camping est très sympathique, malgré la route très proche, et les couleurs de l’automne ont rendues l’emplacement magique. Niveau activités, il est possible de faire quelques petites randonnées (~15/45min) ainsi que de l’escalade (et à priori de la spéléologie, mais nous n’en avons pas vu). Petite note pour l’avenir: en octobre il peut faire VRAIMENT froid, alors couvrez vous bien (j’ai un peu souffert la nuit car mon sac de couchage était pas du tout assez bon).

Il est 6h30, je me lève en espérant profiter du lever de soleil proche de la ligne mais ce sera un échec car l’endroit est trop fermé et le soleil n’arrivera sur la ligne que bien plus tard. Au final c’est au camping que le soleil est le plus présent. Petit à petit les gens pointent le bout de leur nez, et nous partons en petits groupes pour une session matinale avec les sac de couchages.

Nous revenons prendre le petit déjeuner et nous réchauffer auprès d’un petit feu au campement.

On alternera entre sessions sur la sangle, repos et repas au campement pendant toute la journée. J’en profiterai également pour faire les petites randonnées, c’était rapide mais bien agréable.

On félicitera David et Felix qui parviendront à « send » la ligne avec plus ou moins de soucis.

Il est temps de démonter, on range le matériel de slackline et de camping puis profitant du coucher de soleil et des couleurs, Karel et David sortent les drone pour faire des plans juste sublime avec cette lumière et ces couleurs. J’essaye de faire de même avec mon appareil photo, mais c’est difficile car le soleil est déjà bas. Un vieux monsieur impressionné par les drones plus tard et il est temps de repartir vers Montréal.

Merci à tous pour ce super week-end ! Ce fut encore super agréable malgré le froid (je vais mieux m’équiper pour la prochaine fois ^^)

Toutes les photos sont dispo ici.

 

Highline #1 à la mine

Samedi, je suis monté sur ma première vraie highline.

La journée à commencé très tôt (6h15 du matin)  avec le réveil qui sonne, le temps de vérifier qu’il ne manque rien dans le sac et je me rendais au premier point de rendez vous. Je vous épargne les détails, mais entre les courses, les gens à récupérer etc… nous sommes finalement arrivé sur place, une mine abandonnée à environ 2h de Montréal.

2016-09-24-highline-de-la-mine-0003

L’étape suivante était l’installation des lignes. Au programme une 25m et une 50m à environ 10-15 mètre au dessus du sol. Pour moi c’était une première et j’ai donc aidé à ce que je pouvais mais j’ai surtout beaucoup écouté et posé quelques questions afin d’apprendre petit à petit ce qu’il faut savoir et faire pour installer ce genre de ligne. Ce fut très enrichissant.

2016-09-24-highline-de-la-mine-0010

A 14h30, la première ligne est enfin installée et pendant que l’on termine les vérifications sur la seconde, les premières personnes s’élance sur  la petite ligne de 25m. Les sessions s’enchaînent et tout le monde prend du plaisir sur les sangles. Chacun à son rythme, les habitués marchent, les débutants apprivoisent la ligne et la hauteur.

2016-09-24-highline-de-la-mine-0144
2016-09-24-highline-de-la-mine-0091
2016-09-24-highline-de-la-mine-0059

J’effectuerai en tout trois sessions (impossible de vous dire de combien de temps, car la notion de temps disparaît une fois sur les lignes). La première session sur la grande ligne. Une fois assuré avec la « leash » je m’avance pour me mettre dans la zone de départ, et c’est le blocage. Mon cerveau est à la limite de la panique et se demande qu’est ce que je fous là. Il me faudra un peu de temps pour passer ce cap psychologique et commencer à jouer avec la ligne, m’asseoir dessus, rebondir légèrement, me laisser tomber dans le baudrier afin de me prouver que je suis en totale sécurité car mon esprit ne veut pas le croire. Je tenterai un départ assis en chongo, ce qui ne pose aucun soucis en temps normal s’avère être impossible pour moi. Épuisé par les chutes, l’adrénaline et l’effort mental, je sors de la ligne satisfait mais j’avoue avoir vu un peu grand en commençant par la grande ligne.

2016-09-24-highline-de-la-mine-0114

Mes deux autres sessions se dérouleront sur la petite ligne, je ne parviendrai malheureusement pas à me lever mais le chongo passe mieux et j’arrive même à lâcher les mains et monter le deuxième pied sur la ligne. Le peu de tension dans la ligne n’aura surement pas aider, il faut vraiment que je m’habitue sur des lignes plus molles dans les parc afin de pouvoir me concentrer sur le reste. Mais j’ai malgré tout réussi a me laisser tomber dans mon leash et vraiment me laisser aller en ayant confiance dans mon matériel et mes capacités. Parvenir à se dépasser de cette façon mentalement est un sentiment extrêmement plaisant.

2016-09-24-highline-de-la-mine-0170

Chacun teste la ligne à sa façon, certains tenteront de super figures statiques et Lucas nous fera même une Macarena sur la petite ligne. David et Lucas parviendront tous les deux à venir au bout des deux lignes. Bravo !

2016-09-24-highline-de-la-mine-0239

L’endroit est vraiment superbe, le beau temps au rendez vous, c’est une journée magnifique.

Mais le soleil commence déjà à se coucher et il commence à faire froid sans lui. L’équipe de folie commence à s’organiser pour démonter les lignes et récupérer les voitures. On finira le tout à la lampe torche suivis d’une marche sous un ciel étoilé juste splendide.

2016-09-24-highline-de-la-mine-0268

On retrouve les voitures, tout le matériel est chargé et on décide d’utiliser un bout de route avec peu de passage pour une séance d’étirement collectif sous le ciel étoilé. Après une telle journée c’était bien nécessaire.

2016-09-24-highline-de-la-mine-0261

Les plus motivé d’entre nous décident de finir la soirée en mangeant un morceaux autour d’une petite bière. Pour manger un morceaux on s’en sors bien, mème si trouver de quelque chose d’ouvert après 21h à Montebello s’avère un challenge de taille.

C’est le ventre bien rempli et le sourire au lèvres que l’on reprend tous la routes pour finalement être de retour à la maison vers 00h00.
Ce fut une longue mais merveilleuse journée.
Merci à tous les gens présents qui se reconnaîtront !

2016-09-24-highline-de-la-mine-0265

Promis la prochaine fois je me lève !

Je vous laisse profiter des images dans ma galerie.

Où aller en moins de.. ? Oalley est là pour vous

Dans ma recherche de spot pour faire de la Waterline au Québec je me retrouvais souvent dans la situation où je trouvais avec google map un endroit qui semblait parfait, mais se révélait être beaucoup trop loin, car oui le Québec c’est immense et on peut vite se retrouver très loin.

Heureusement je suis tombé sur Oalley qui permet de définir une zone sur google map correspondant au endroits où vous pouvez vous rendre en moins d’un certains temps, dans mon cas à moins de 1h de Montréal en voiture. Cela permet d’avoir une bonne idée de jusqu’où on peut aller dans un temps donné. oalley-outil

Il est également possible de superposé plusieurs cartes, pour par exemple savoir tous les endroits situé à la fois à 3h de Montréal et de Québec.

Il est bien entendu possible d’utiliser cet outil pour des trajets ou aventures à pied ou en vélo.

Bref un super outil pour découvrir de nouveaux endroits lorsque votre temps est compté.

FFmpeg error: The encoder ‘aac’ is experimental

Une petite astuce si vous essayez de convertir un fichier en utilisant FFMPEG et que votre piste son est en aac, vous risquez de tomber sur ce message d’erreur:

[aac @ 0xd46b40] The encoder 'aac' is experimental but experimental codecs are not enabled, add '-strict -2' if you want to use it.

Ce qui est bien c’est qu’elle dit comment résoudre le soucis, rajouter -strict -2 dans votre commande.
Mais si comme moi vous le rajoutez au début : ffmpeg -strict -2 -i infile outfile

L’erreur continuera d’apparaitre. Car ce que le message ne vous dit pas c’est que ce paramètre doit être ajouté après le fichier d’entrée
Exemple: ffmpeg -i infile -strict -2 outfile

En espérant que cela vous aide !

J’irai Shooter Avec – Saison 2

Après vous avoir faire redécouvrir la saison 1 de cette web série, c’est officel, la saison 2 est lancée ! Après une campagne kickstarter réussie, la nouvelle saison de JISA est en cours de diffusion. Cette fois Stéphane part à la rencontre de photographes dans divers pays et non plus juste en France et les sujets traités seront également variés. Voici le premier épisode:

J’irai Shooter avec Philippe De Bruyne

Pour en découvrir plus sur le travail de ce photographe c’est par ici : http://monregardsurlanature.com

Source

Record du monde de Highline – l’envers du décors

On l’attendait, même si beaucoup de secrets ont vite été dévoilés dans différents articles. Mais Nathan et Danny revienne dans une vidéo sur les différentes étapes nécessaire afin de pouvoir installer la ligne.

Photo: Pierre Chauffour

Photo: Pierre Chauffour

C’est intéressant et on pourrait presque décerné un second record pour toute la logistique et les efforts nécessaire à l’installation de ce monstre de 1020 m de long. Si vous ne savez aps de quoi je parle je vous renvoie sur l’article du record du monde, pour les autres voici la vidéo montrant l’envers du décors.

 

J’irai Shooter Avec – Saison 1

J’ai récemment participé à une web série: J’irai Shooter Avec.

Le principe de cette web série est assez simple, un photographe pro (Stéphane Charmoillaux) par à la rencontre de photographes afin de découvrir leur univers et leur façon de travailler. La première saison est sortie l’année dernière et la seconde saison, dans laquelle j’ai participé au montage d’un épisode, est en cours de diffusion.

jisa-s1

Si vous ne l’avez pas encore fait je vous invite à découvrir la première saison et de guetter mes prochains articles sur cette série dans lesquelles je relayerai les nouveaux épisodes de la saison 2.

J’irai shooter avec Maxime Guegan

J’irai shooter avec Fabien Dubessy

J’irai shooter avec Etienne Kopp

J’irai shooter avec Ambre de l’AlPe

J’irai shooter avec Sarah Martinet

J’irai shooter avec Vincent Gaudillat

J’irai shooter avec Sébastien Roignant

J’irai shooter avec Patrice Mestari

J’irai shooter avec Thomas Marie

J’irai shooter avec Philippe Manguin

J’irai shooter avec Florent Criquet